Rechercher
  • CAPAVENIR

BURN OUT : Y A T-IL UN AGE ?

#burnout#epuisementprofessionnel#stress#40ans#orientation#personnaliteprofessionnelle


Il est bien loin l'adage qui prônait " le travail c'est la santé !!!"


Il y a quelques années le burn out surprenait, aujourd'hui c'est presque l'inverse : ne pas faire de burn out surprend !!! Il devient presque monnaie courante et va de paire avec notre société moderne ultra speed et toujours en quête d'efficacité.

Mais y a t-il un âge pour faire un burn out ? Ce syndrome d'épuisement professionnel (ou encore cet état de fatigue intense et de grande détresse causé par le stress au travail) peut toucher toute tranche d’âge.


Les quarantenaires détiennent la palme du burn out. C'est un âge où énormément de choses sont remises en question ............

Jusqu'à 40 ans nous pensons que la jeunesse et l'ambition nous rendent invulnérables et notre investissement professionnel est hors norme pour exister, gravir les échelons et se faire une belle place dans la société. On ne compte plus ses heures, on oublie souvent de prendre ses congés et la spirale infernale commence : le travail appelle le travail et voila que loisir, famille, sorties et autres petits plaisirs disparaissent pour laisser place à la fatigue et au stress. Pour peu qu'un patron ingrat soit à la tête de cette machinerie infernal, alors le chemin du burn out est inévitable. Trop de personnes préfèrent ne pas voir les différents signaux d'alerte de peur d'être jugé et continuent leur route en se promettant que demain c'est finit.

L'épuisement psychologique associé à l'épuisement physique forment le combo gagnant du burn out.


A 40 ans, la maturité combinée à notre burn out nous rappellent à l'ordre et nous prenons donc conscience qu'il serait temps de profiter de la vie avant d'avoir un pied dans la tombe !!! Cet épuisement professionnel remet les pendules à l'heure mais n'agit pas sans dégâts.

Si la voie professionnelle est la bonne, il est alors grand temps de lever le pied afin de retrouver le plaisir au travail ; laissons le cercle vertueux reprendre place : repos - plaisir - travail efficace - satisfaction - épanouissement professionnel - épanouissement personnel.

Si la voie professionnelle semble ne pas être la bonne, il est plus que temps de faire un point sur son orientation afin de réinstaller le plaisir au centre de sa vie professionnelle. C'est ce plaisir qui est la base du bien être.


Dans ma profession de conseil en orientation j'ai vu des burn out très jeune (au stade des études). Une orientation choisie par erreur, en opposition avec les vrais talents naturels. C'est l'exemple de l'artiste qui s'oriente dans le social : un conflit s'installe rapidement : l'artiste (en déni) éprit de liberté va forcément au clash avec ces enseignants du social qui aspirent à la rigueur et au respect de la loi.

Si l’erreur est prise dans l’œuf, la réorientation est moins douloureuse et rapide.

A 40 ans la reconstruction est plus compliquée, il y a souvent charge de famille et la confiance en soi est si abîmée que le moindre pas vers un changement semble insurmontable.


symptômes :

  • fatigue physique et psychique

  • insomnies

  • stress

  • isolement

  • perte de confiance

  • alcool

  • idée suicidaire etc...

Le conseil que je donnerai est : confiez vos doutes à quelqu'un (votre femme, un bon ami, un parent, un psychologue ou votre généraliste ...). N'ayez pas honte de votre état, le burn out n'est pas une faiblesse. Vous êtes victime d'un système économique et sociétale absolument effrayant. Vos proches ne vous jugeront pas, ils seront l'oreille attentive et bienveillante dans ces moments difficiles.








42 vues